PHILIPPE KATERINE

Comme un ananas

Après Keith Haring en février, et Robert Doisneau en mars, Guillaume Ansanay-Alex de Carpe Webem nous a donné l’envie d’aller découvrir l’exposition carte blanche de Philippe Katerine, à La Galerie des Galeries.


© philippe Katerine

Comment nous a-t-il mis l’eau à la bouche? Avec cette critique: «Parce qu’imaginer la carte blanche à un chanteur décalé dans la limite du populaire dans la galerie d’un grand centre commercial est un énoncé assez piquant pour que l’on se déplace.»


Crédit photo: Vue de l’exposition Comme un ananas Carte Blanche à Philippe Katerine. Scultpure, Galerie des Galeries, Galeries Lafayette, Paris, 2012. © Thibaut Voisin

Tout le monde ou presque a déjà vu ou entendu le chanteur loufoque Philippe Katerine; mais presque personne ne le connaît en tant qu’artiste. C’est ce que la galerie d’art entend rectifier, le présentant sous divers univers, du cinéma à la danse ou encore aux arts plastiques. Une occasion unique de découvrir un artiste protéiforme.


Crédit photo: Vue de l’exposition Comme un ananas Carte Blanche à Philippe Katerine. Scultpure, Galerie des Galeries, Galeries Lafayette, Paris, 2012. © Thibaut Voisin

Exposition carte blanche à Philippe Katerine, «Comme un ananas», du 4 avril au 7 juillet 2012 à La Galerie des Galeries.

Découvrez la chronique complète de Carpe Webem ici.